albinos


albinos

albinos [ albinos ] n.
• 1822; « qui voit la nuit » 1665; « nègre blanc d'Afrique occidentale » 1763; port. albino, du lat. albus « blanc »
Individu atteint d'albinisme. Adj. Lapine albinos.

albinos adjectif et nom (espagnol albino, du latin albus, blanc) Atteint d'albinisme. ● albinos (difficultés) adjectif et nom (espagnol albino, du latin albus, blanc) Prononciation [&ph85;&ph96;&ph86;&ph93;&ph98;&ph99;&ph103;], le s final se prononce.

albinos
adj. et n. Atteint d'albinisme. Lapin albinos.
|| Subst. Sujet atteint d'albinisme.

⇒ALBINOS, adj. et subst.
I.— Adj. invar., PATHOL. Affecté d'albinisme.
A.— PATHOL. HUM. :
1. Je trouvai mon affaire au bout de la salle, en face d'un petit homme albinos, aux joues de pêche, aux yeux de lapin angora, blanc de tout son poil, très myope, et qui mangeait distraitement...
A. ARNOUX, Le Chiffre, 1926, p. 123.
2. Ma chambre, une chambre mal chaulée, qui abrite des oignons, mon lit de camp et ma cantine, est envahie tout le jour, par des gamins à pelade, des fillettes à dents cancéreuses que je me lasse de chasser. Il entre aussi, par la porte sans serrure, sans loquet, une femme albinos, à peau translucide, aux yeux rouges, aux lèvres comme rodées. Elle est maigre, osseuse. Elle me parle en russe, obstinément, sans s'inquiéter d'être comprise.
R. VERCEL, Capitaine Conan, 1934, pp. 226-227.
B.— P. ext.
1. PATHOL. ANIMALE. [Surtout d'un lapin, d'une souris] :
3. P. putorius (...) P. furo L. (Furet), forme domestique albinos du Putois; ...
E. PERRIER, Traité de zoologie, t. 4, 1893, p. 3561.
4. La Souris grise doit sa couleur à la présence de pigments jaune, noir et brun; son œil est coloré en noir. La Souris albinos est blanche et son œil semble rouge, l'absence de pigment laissant voir la teinte des vaisseaux du fond de l'œil. Une Souris grise croisée avec une Souris albinos donnent une F1 (première génération filiale) composée de Souris grises identiques à l'un des parents (...). Deux hybrides de la F1 croisés ensemble engendrent une F2 (deuxième génération filiale) non uniforme, composée de Souris grises et de Souris albinos (...).
Biologie, 1965, p. 843 (encyclopédie de la Pléiade).
2. PATHOL. VÉGÉTALE. [En parlant de certaines parties d'une plante] :
5. Les plantes panachées du type albomaculatus s'observent chez des plantes supérieures variées; elles portent des feuilles vertes ou albinos ou mi-vertes et mi-albinos. Dans les régions vertes, la chlorophylle se forme normalement; les régions albinos ne possèdent pas de chlorophylle; certaines cellules ayant perdu génétiquement la capacité d'élaborer de la chlorophylle sont responsables de cette déficience. L'action de divers agents (streptomycine, rayons ultraviolets, radiations ionisantes) sur les plantules ou les bourgeons provoque l'apparition de la panachure.
Biologie, 1965 pp. 1046-1047.
II.— Subst. invar.
A.— PATHOLOGIE
1. Personne affectée d'albinisme :
6. L'extérieur de Gérard était peu prévenant. De moyenne taille, épais de forme, le cou dans les épaules, selon l'expression vulgaire, il avait les cheveux jaunes d'or, les yeux rouges de l'albinos, des cils et des sourcils presque blancs.
H. DE BALZAC, Le Curé du village, 1839, p. 207.
7. Les albinos, qu'on appelle aussi bedas, kakerlaques et dondos, ont la peau d'un blanc fade, comparable en cela au lait, au papier ou au linge; les cheveux et les poils sont blancs, avec une demi-transparence ou un ton jaunâtre spécial, et d'une mollesse particulière; l'iris d'un rose pâle et la pupille d'un rouge prononcé, comme dans les yeux des lapins blancs; ils supportent avec peine les rayons du soleil, ce qui leur a fait donner le nom d'héliophobes; les facultés intellectuelles de quelques-uns sont faibles.
LITTRÉ-ROBIN, 1865, s.v. albinisme.
8. — « Une chance que je te joigne! » dit Pagès. « Je viens de recevoir un Suisse, qui veut te parler... qui te cherche, partout, depuis hier. »
— « Quel Suisse? »
— « Un drôle de petit homme, un nain à cheveux blancs, un albinos. »
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 380.
9. ... plus de 99 % d'albinos ont des parents normalement pigmentés mais porteurs du gène récessif. Un mariage sur quatre mille neuf cents (...) serait susceptible de donner des albinos. Une belle démonstration en est donnée par une tribu d'Indiens de l'Amérique centrale où les mariages entre albinos sont interdits; or cette population compte beaucoup d'albinos, cent trente-huit sur vingt mille individus, alors que la fréquence normale est de un sur vingt mille. Le mariage entre albinos étant proscrit, les mariages des albinos avec des hétérozygotes ou avec des homozygotes dominants atteignent une fréquence élevée, partant le nombre des albinos et des hétérozygotes est notablement élevé.
Biologie, 1965, p. 1144 (encyclopédie de la Pléiade).
Rem. ,,Quelques écrivains ont employé albina, en parlant d'une femme albinos.`` (BESCH. 1845).
2. P. ext. Animal affecté d'albinisme :
10. Six pachydermes blancs, avec cet air offusqué, hostile et ébloui des albinos, faisaient craquer sous leurs dents la canne à sucre.
P. MORAND, Bouddha vivant, 1927, p. 21.
B.— JEUX, p. anal. de couleur. Nom donné parfois au double-blanc du jeu de dominos :
11. ... s'il a plein la main de gros dés [au jeu de dominos], ... on voit bien qu'il aime les brunes, pas un albinos...
D. POULOT, Le Sublime ou le travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être, 1872, p. 126.
Prononc. :[albino:s]. On trouve également [] ouvert, seul ou à côté de [o] fermé. BARBEAU-RODHE 1930, Harrap's 1963 et WARN. 1968 indiquent une longueur pour le timbre fermé, PASSY 1914 une demi-longueur pour le timbre ouvert. Les rem. de MART. Comment prononce 1913, GRAMMONT Prononc. 1958 et KAMM. 1964 à propos de albatros s'appliquent également à ce mot.
Étymol. ET HIST. — 1665 « qui souffre d'un manque total ou partiel de pigmentation » (DE CRÉCY, Le Guidon de la Navigation, p. 120 d'apr. R. Arveiller ds Fr. mod. t. 17, p. 129 : Cela arrive particulièrement aux Lentoaecopiens, qui, tout ainsi que des hyboux ne voyent gouste le jour, et la nuict recouvrent l'usage de la veuë. Les Hollandais... ont remarqué une telle espèce de gens... les Espagnols les ont aussi veuës et les appellent Albinos).
Empr. à l'esp. albino « id. », attesté dep. env. 1570 (d'apr. Breve COR. 1961, s.v.), et dér. de albo « blanc », du lat. albus. L'hyp. d'un empr. au port. albino (DAUZAT 1968, BRUNOT t. 6, p. 1239) est à rejeter car ce mot n'est attesté en port. que dep. 1871 (d'apr. MACH. t. 1 1967) et est empr. à l'espagnol.
STAT. — Fréq. abs. litt. :34.
BBG. — BÉL. 1957. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — HUSSON 1964. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20.

albinos [albinos] adj. et n.
ÉTYM. 1665; esp. albino, empr. au plur., de albo, du lat. albus « blanc ».
1 Adj. (Rare). Affecté de l'absence de pigment dite albinisme. || Des individus, des hommes, des enfants albinos. || Un noir albinos (vx : nègre blanc → ci-dessous, cit. 1).
0.1 Il entre aussi, par la porte sans serrure, sans loquet, une femme albinos, à peau translucide, aux yeux rouges, aux lèvres comme rodées. Elle est maigre, osseuse. Elle me parle en russe, obstinément, sans s'inquiéter d'être comprise.
Roger Vercel, Capitaine Conan, p. 226-227.
Plus cour. (Animaux). || Souris, lapin albinos.
Bot. || Feuilles albinos, sans chlorophylle. Albinisme, 2.
2 N. Personne atteinte d'albinisme. || Une albinos. || La plupart des albinos ont des parents normalement pigmentés, mais porteurs d'un gène récessif. || Les albinos ont les yeux tellement sensibles qu'ils ne peuvent supporter la lumière du jour.
1 Ces hommes blafards (…) on les connaît (…) à l'isthme d'Amérique sous le nom d'albinos (…) On les a aussi appelés nègres-blancs.
Buffon, Hist. nat., L'homme.
2 Un drôle de petit homme, un nain à cheveux blancs, un albinos.
Martin du Gard, les Thibault, VII, XLIII.
Animal albinos.
3 Six pachydermes blancs, avec cet air offusqué, hostile et ébloui des albinos, faisaient craquer sous leurs dents la canne à sucre.
Paul Morand, Bouddha vivant, p. 24.
3 N. m. Fam. || L'albinos : le double blanc, aux dominos.
DÉR. Albinisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • albinos — ALBINÓS, OÁSĂ, albinoşi, oase, s.m. şi f. Persoană sau animal atinse de albinism. – Din fr. albinos. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  albinós adj. m., s. m., pl. albinóşi; f …   Dicționar Român

  • Albinos — werden Lebewesen mit einem Pigmentmangel bezeichnet: siehe Albinismus. ist der Name eines Philosophen des 2. Jahrhunderts, siehe Albinos (Philosoph). Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demse …   Deutsch Wikipedia

  • albinos — I {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mos I a. IIIa, Mc. albinossie; lm M. i || y {{/stl 8}}{{stl 7}} człowiek wykazujący cechy albinizmu {{/stl 7}}{{stl 20}} {{/stl 20}} {{stl 20}} {{/stl 20}}albinos II {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mż I, Mc. albinossie {{/stl… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Albinos [1] — Albinos, Platoniker im 2. Jahrh. v. Chr., Galens Lehrer, schrieb eine grammat. literar. Einleitung in die platonischen Dialogen (herausgegeben von Fischer, in der 3. Ausgabe von Platons Euthyphro etc.), u. über die Ordnung der platonischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Albinos [2] — Albinos, so v.w. Kakerlaken …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Albīnos — (v. span. albino, weißlich; Kakerlaken, weiße Neger, Dondos, Weißsüchtige, lat. Leucaethiopes), Menschen mit hellweißer oder rosig durchscheinender Haut, seidenartigen, weißen Kopf Bart und Schamhaaren, blaß rosenroter Iris und tiefroter Pupille …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Albinos — (Kakerlaken) nennt man jene in Beziehung auf die allgemeine Körperfärbung abnorm gebildeten Menschen, denen alles schwarze Pigment fehlt. Solche Menschen haben eine milchweiße Farbe der Haut, weißes, flachsähnliches Haar, ein dem Kaninchenauge… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Albinos — Albinisme Manchot albinos Albinisme CIM 10 : E70.3 L albinisme est une maladie génétique. L affection …   Wikipédia en Français

  • albinos — (al bi nos ) s. m. Individu qui est affecté d albinisme. On a prétendu que les facultés intellectuelles des albinos étaient très faibles ; la meilleure histoire que nous possédions de l albinisme chez l homme a pourtant été écrite par un albinos …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Albinos — Albino Al*bi no (?; 277), n.; pl. {Albinos}. [Sp. or Pg. albino, orig. whitish, fr. albo white, L. albus.] A person, whether negro, Indian, or white, in whom by some defect of organization the substance which gives color to the skin, hair, and… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.